Numéro 60

Numéro 60

La tragédie de la propriété : quand l'accaparement ruine la planète

Quoi qu’en dise la doxa libérale, la propriété n’a rien d’un droit naturel. Elle a d’ailleurs connu au cours de l’histoire des formes multiples avant que la bourgeoisie révolutionnaire ne la consacre en 1789 comme un droit «inviolable et sacré». La propriété marchande, aujourd’hui au cœur du système capitaliste, engendre des désastres écologiques: artificialisation des sols, coupes rases de forêts, extraction minière… Car en conférant le droit de disposer des choses (abusus, en latin), elle s’apparente souvent à un droit de détruire. D’autant que des projets inquiétants cherchent à repousser toujours plus loin les frontières de l’appropriation, jusque dans l’espace ou les grands fonds. En réponse à la crise écologique, juristes et philosophes tentent de réinventer le droit de propriété sur des bases écologiques, tandis que sur le terrain, collectifs et militants expérimentent grandeur nature la gestion en commun et la propriété d’usage des terres et du bâti. De la bataille juridique à l’occupation, plusieurs leviers existent pour défendre concrètement les écosystèmes et le vivant contre les projets destructeurs.

Version
Frais de port
France métropolitaine
Offert
Europe + DOM
3,00 €
Reste du monde + TOM
5,00 €
7,50

COMPOSE TON ___________

Compose ton patron de gauche

Un texte à trou à compléter et à réciter d'un ton enjoué

DOSSIER

De quoi nous prive la propriété ?

Artificialisation des sols, coupes rases, extraction minière... La propriété privée, considérée comme un absolu, apparaît dans beaucoup de cas comme un droit de détruire. Face aux dégâts causés aux écosystèmes et au vivant par les logiques privatives, juristes et philosophes tentent de repenser le droit. Tandis que sur le terrain des militants expérimentent grandeur nature la gestion en commun de la terre.

« La propriété marchande, c'est la destruction »

Co-réalisateurs de la série documentaire Le Monde et sa propriété (Arte, 2022), Christophe Clerc et Gérard Mordillat approfondissent leur réflexion dans un récent ouvrage, Propriété, le sujet et sa chose (Seuil, Arte Éditions, 2023). Si la propriété marchande apparaît aujourd’hui comme indéboulonnable, c’est d’abord parce que toute propriété qui pourrait contrevenir à la logique capitaliste a été escamotée.

La propriété privée, un droit intouchable ?

En 1789, malgré l’inégalité criante des fortunes, la Révolution française érige la propriété privée en droit «inviolable et sacré». S’ensuit un siècle et demi de controverses et de luttes acharnées. L’ordre propriétaire recule finalement au milieu du XXe siècle face à l’État social, puis à l’essor des régulations environnementales. Mais la défense du droit absolu du propriétaire connaît depuis les années 1980 un véritable revival...

Propriété commune : défense d'exploiter ?

Que vaut un arbre, une lagune, une nappe phréatique ou un écosystème entier face aux droits de la sacro-sainte propriété privée? Défendre le bien commun contre les usages destructeurs peut s’avérer un casse-tête. Socialter explore quatre leviers à actionner pour limiter la propriété privée et l’appropriation des terres et du vivant par des projets anti-écologiques.

Une défense collective de la propriété d'usage

Née au cœur de la montagne limousine, la coopérative l’Arban œuvre depuis plus de dix ans dans les interstices de la propriété privée afin d’offrir aux habitants du plateau de Millevaches des outils pour habiter et vivre sans posséder. Partout en France,
des coopératives et des fonds de dotation défendent ainsi l’usage durable des terres et du bâti contre les logiques de marché.

Par-delà la propriété privée

Coopératives, foncières solidaires, associations valorisant la propriété d’usage, communs écologiques ou tiers-lieux culturels : ces structures fournissent des exemples concrets de dépassement de la propriété privée.

L'usage contre la propriété

Et si on s’affranchissait de la propriété privée? L’idée semble incongrue, tant l’appropriation privative a été, depuis l’avènement de la société de consommation, élevée au rang de dogme. Pour enrayer le gaspillage des ressources, il apparaît pourtant nécessaire de s’en détacher, et de mutualiser l’usage d’un maximum d’objets du quotidien.

Aux nouvelles frontières de la propriété

Extraction de ressources toujours plus inaccessibles, occupation de milieux hostiles, modification et brevetage du vivant... Les réponses techno-solutionnistes et productivistes à la crise écologique repoussent les frontières de l’accaparement et de la propriété privée.

L'ENTRETIEN FLEUVE

François Jarrige : « Il n'y a jamais eu autant d'animaux prolétaires qu'à l'âge du capitalisme industriel »

Si le capitalisme industriel s’est construit sur l’exploitation des énergies fossiles ainsi que sur celle des travailleurs, les animaux ont aussi été pris dans son engrenage. Utilisés dans l’artisanat et le maraîchage, ils ont également fourni une énergie indispensable aux grandes usines naissantes. L’historien François Jarrige met en lumière le rôle méconnu mais fondamental de la mise au travail des animaux dans l’avènement de l’Anthropocène.

GRAND REPORTAGE

Écologie au Japon : la tentation d'une île

Le shinto, la principale religion du Japon, porte un message d’amour et d’unité avec la nature. Mais depuis quelques années, des groupes politiques utilisent cette rhétorique environnementale pour véhiculer des valeurs conservatrices et nationalistes.

ENQUÊTE

Comment l'industrie fossile se recycle dans le plastique

Alors que les défenseurs du climat mènent la vie dure aux combustibles fossiles, les producteurs d’hydrocarbures, eux, se cherchent d’autres débouchés. Principale porte de sortie: investir des milliards dans la production de plastique. Une manne doublée d’un lobbying visant à faire croire que les impacts de ce matériau sur l’environnement sont maîtrisés.

GROUPE FAMILLE

La technocratie expliquée à mes parents

Maman et Papa constatent qu’ils se sont fait plumer cet été par les sociétés d’autoroutes. Ils aimeraient comprendre comment on en est arrivé là.

RESSOURCES CRITIQUES

Cacao : la fève envoie du bois

De produit de luxe, il est devenu source de réconfort accessible. Derrière le plaisir partagé du chocolat se trouve une culture du cacao dont l’expansion s’est faite au prix de millions d’hectares de forêt. Et les cacaoculteurs, qui vivent déjà difficilement de leur labeur, sont maintenant déstabilisés par un climat déréglé.

TROISIÈME NATURE

Platane : la fin d'un règne ?

Emblématique des cours d’école, des larges avenues et des places méridionales, le platane n’est quasiment plus planté en France, et son abattage se poursuit. Comme l’orme avant lui, cet arbre imposant paye les pots cassés d’une végétalisation urbaine à base de monoculture et de clonage.

L’EFFET PARE-BRISE

« Chaque vague est un terroir sauvage à préserver »

Passionné de surf depuis son adolescence, Erwan Simon a parcouru des dizaines de pays pour y découvrir de nouveaux spots de glisse. En 2020, il a créé avec des scientifiques une association à l’origine de la première «réserve de vagues» de France, à Saint-Pierre-Quiberon dans le Morbihan. Face aux nombreux dangers qui pèsent sur la formation des vagues, il veut promouvoir la notion d’hydrodiversité pour préserver ce patrimoine.

AU LABO

J'irai bosser sur la Lune

Plus de 50 ans après la mission Apollo 11, la Lune a de nouveau le vent en poupe. États-Unis, Inde, Chine, Russie: les programmes d’exploration se sont multipliés ces dernières années avec pour objectif de s’y installer. Tous les regards se tournent vers le pôle Sud où se concentreraient d’importantes ressources en eau. La conquête du «Far South» est lancée! Découvertes scientifiques, nouvelles opportunités économiques ou volonté hégémonique, quels enjeux derrière le projet de base lunaire habitée?

CHRONIQUES

Salomé Saqué : Faut-il compter sur la générosité des plus riches ?

Dans sa dernière chronique, Salomé Saqué revient sur l'appel à l'aides des Restos du coeur et sur les dons des milliardaires qui ont déclenché de nombreux débats.

PLAT DE RÉSISTANCE

Mettre la main à la carte

Longtemps apanage des puissants, la cartographie se réinvente. Qu’elle soit crayonnée par des collectifs en lutte ou élaborée avec des moyens à la carte en open source, elle devient un outil de prise de conscience et de mobilisation.

À LA SAUCE ALTER

Fermes coopératives : terres en tension

Aux Pays-Bas, plusieurs mouvements citoyens prônent le retour à des fermes communautaires pour promouvoir une alimentation plus durable et préserver la biodiversité. Mais ces initiatives, aussi inspirantes soient-elles, font figure d’exception dans un pays dont le modèle s’est fondé sur l’agriculture intensive destinée à l’exportation.

LES DÉTERRÉS

La Terre, neuf millions de mondes

Le naturaliste allemand Jakob von Uexküll (1864-1944) a théorisé le concept d’Umwelt pour définir la façon dont chaque espèce conçoit l’environnement à travers ses sens. Cette théorie pionnière va inspirer de nombreux penseurs et bouleverser l’approche du monde vivant.