Grand reportage

Engrais : le marché européen assèche le Sud tunisien

Un chameau gît malade dans le sable après être allé brouter près du barrage voisin où sont collectées les eaux usées de la laverie de Métlaoui.
Un chameau gît malade dans le sable après être allé brouter près du barrage voisin où sont collectées les eaux usées de la laverie de Métlaoui. Photos : Daniela Sala

Alors que les champs de l’Union européenne verdissent, le phosphate assèche le bassin minier de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie. L’extraction de ce minerai, composant de base des engrais phosphatés exportés entre autres en France, impose un lourd tribut à l’environnement et aux communautés locales. Reportage.

Tout au long du parcours tortueux qui serpente des montagnes de la ville de Gafsa à celle de Redeyef, jusqu'à la frontière avec l’Algérie, des monticules de terre noire bordent la route, contrastant avec le paysage jaunâtre qui occupe l’arrière-plan. Tombée des gros camions qui descendent les virages à grande vitesse pour l’amener des mines vers les raffineries, cette poudre sombre façonne l’histoire de cette vallée située à plus de 400 kilomètres au sud de Tunis. Depuis le jour, à la fin du XIXe siècle, où un géologue militaire français, en mission en Algérie et en Tunisie, a découvert son existence entre ces sommets frontaliers. 

Reporatge issu de notre numéro 64 « Peut-on échapper à l'emprise numérique ? ». En kiosque, librairie et sur notre boutique.

Il s’agit des phosphates, un minerai largement méconnu mais d’importance cruciale en Europe, puisqu’il constitue la base des engrais parmi les plus utilisés en agriculture intensive. Il est exporté de la Tunisie vers la France, l’Italie, l’Espagne ou encore l’Irlande. Alors que les engrais phosphatés font verdir nos champs,...

Débloquez cet article gratuitement !

Débloquez cet article gratuitement !

Accédez à cet article en vous inscrivant sur notre site :
* Accès aux articles abonnés pendant 7 jours
* Notre numéro "À quoi devons-nous renoncer ?" offert en pdf

S'inscrire

S'identifier

Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 3€/mois

S'abonner
NUMÉRO 64 : JUIN-JUILLET 2024:
Peut-on échapper à l'emprise numérique ?
Lire le sommaire

Les derniers articles