A compléter

Anti-social

Snowden en conf call, un réseau social « anti-social », une lumière qui sauve des vies, de la mobilité aux excréments. Voici venu le temps de la revue du web socialterrienne.

Liberté surveillée

Depuis qu’il est exilé en Russie, Edward Snowden continue d’alerter l’opinion sur les dangers de la surveillance de masse et sur la protection de la vie privée. Lors d’une récente TED Conference, il est revenu sur le droit à la protection des données privées des internautes. Selon lui, il est nécessaire d’engager une profonde réflexion sur le rôle joué par Internet dans nos vies et sur les lois qui en régissent l’utilisation. « Vos droits comptent et vous ne savez pas quand vous en aurez besoin », insiste l'ancien consultant de la NSA.

À visionner sur TED Conference
(Photo © TED Conference)

 

L’enfer, c’est les autres

« À chaque héros, son anti-héro ». Cette adage propre au monde cinématographique s’applique bel et bien à celui, très concurrentiel, des réseaux sociaux. La preuve avec Cloak, le premier « réseau social anti-social ». Son principe ? Utiliser la géolocalisation afin d’éviter de croiser certaines de vos connaissances dans la rue. Une fois l’application téléchargée, il ne vous reste qu’à synchroniser vos comptes Instagram ou Foursquare, et à indiquer les contacts que vous souhaitez ne pas rencontrer. Lorsqu’un de ces contacts « indésirables » se trouve à moins d’un kilomètre de vous, Cloak émet une alerte... Cette application inaugurerait-elle une nouvelle ère des réseaux sociaux ?

À lire sur Mashable

 

Blue light

Le Japon, qui affiche l’un des taux de suicides les plus élevés au monde, a pris de nombreuses mesures pour lutter contre ce fléau. Pour s’en rendre compte, il suffit notamment de se rendre dans une gare tokyoïte : barrières de sécurité le long des quais, portiques automatiques pour filtrer la montée et la descente des passagers... Et, plus surprenant, de petites lumières bleues placées au bout de certaines plates-formes. Ce dispositif, expérimenté depuis 2009, auraient permis de diminuer le taux de suicide de 84 % dans les gares où il a été installé, selon un article publié dans le Journal of affective disorder. Si ce résultat n’a pas encore été expliqué par les scientifiques, certains chercheurs ont observé qu’une lumière agréable a des effets positifs sur l’humeur d’un être humain.

À lire sur Nextcity

(Photo © Janne Moren)

 

Rouler aux excréments

Le monde de la voiture hybride n’a pas fini de nous étonner. La marque Hyundai va prochainement commercialiser une nouvelle version hybride de son 4x4 Tucson, qui sera principalement alimenté par de l’hydrogène obtenu grâce aux déjections humaines. C’est le département des affaires sanitaires du comté d’Orange en Californie qui a planché sur l’élaboration de cette technologie qui permet de produire de l’hydrogène à bas coût grâce au méthane. Bonne route !

À lire sur Science et Avenir

(Photo © bisgovuk)

 

Super GoPro

Les professionnels de l’audiovisuel continuent d’exploiter les possibilités offertes par les drones civils. Avec une bonne dose de créativité, vous pouvez désormais voyager dans la peau de Superman. Perplexe ? Vérifiez par vous-même !

 

 

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
Numéro 41 AOÛT SEPTEMBRE 2020:
Qu'est-ce qu'on attend pour effacer la dette ?
Lire le sommaire

Les derniers articles