Parutions

Précommandez notre prochain hors-série « Ces terres qui se défendent »

Illustration par Owen Pomery

Découvrez notre nouveau hors-série de 180 pages, avec le collectif Reprise de terres en rédacteurs en chef invités !

Après Alain Damasio, Baptiste Morizot, Geneviève Azam, Camille Étienne et Corinne Morel Darleux, le collectif Reprise de terres prend la barre du prochain hors-série de Socialter pour s’attaquer à l'accaparement des terres en France et au système productiviste qui le soutient !


PROLONGATIONS ! 

Précommandez notre hors-série sur Ulule avant le 4 décembre et profitez de contreparties exclusives (abonnements, pack de numéros..) ! 


Pourquoi ce hors-série ?

Nous sommes au seuil d’une catastrophe foncière. Dans les dix prochaines années, la moitié des agriculteurs français va partir à la retraite, et c’est près d’un quart du territoire français qui va changer de mains. Un chambardement démographique qui aiguise déjà toutes les convoitises : celles de l’agro-industrie et ses pesticides, des bétonneurs et leurs entrepôts, des aménageurs de territoire et leurs autoroutes. Leur monde se fera sans les vivants et contre eux.

Alors comment inventer des tactiques foncières, politiques et juridiques pour contrer cet accaparement ? Quelles alliances politiques nouer pour lui opposer un front solide ? Comment résorber les divisions historiques entre paysannerie et protection du vivant ? Comment dépasser l’opposition entre mise en culture des terres et libre évolution – entre nature et culture ?

Ce hors-série de 180 pages sera divisé en 3 parties : Emprises, Reprises, Déprises.


Découvrez quelques extraits de ce hors-série





Le collectif invité : Reprise de terres

Reprise de terres est un groupe d’habitant·es de lieux en lutte (paysan·nes, chercheur·euses, militant·es) dont l’action est guidée par quatre constats : 

  • le ravage écologique systémique, provoqué et nourri par la voracité extractiviste du capitalisme, qui met à mal les conditions de vie sur la terre pour une immense part des vivants qui la peuplent ; 
  • l’émergence d’un mouvement climat encore tâtonnant, mais qui s’interroge sur le besoin d’ancrer ses luttes localement, pour ne pas s’en tenir à des formes de revendications parfois hors-sol ; 
  • l’indignation face aux inégalités sociales grandissantes, aux injustices environnementales, et la conviction que des réponses émancipatrices et créatives face à ces précarités multiples sont nécessaires ;
  • la situation présente et à venir du foncier en France, à savoir qu’un grand nombre de terres sera remis sur le marché dans la décennie suite au départ à la retraite de la moitié des agriculteurs français, avec le risque de perdre encore du terrain face au productivisme et à l’industrialisation de l’agriculture.

Comment se le procurer ?

Plus que jamais avec la crise du papier, des coûts de l'énergie et la baisse de la fréquentation des kiosques, Socialter a besoin des soutiens des lecteurs pour poursuivre son activité et garder son indépendance !



Soutenez Socialter

Socialter est un média indépendant et engagé qui dépend de ses lecteurs pour continuer à informer, analyser, interroger et à se pencher sur les idées nouvelles qui peinent à émerger dans le débat public. Pour nous soutenir et découvrir nos prochaines publications, n'hésitez pas à vous abonner !

S'abonnerFaire un don

Abonnez-vous à partir de 39€/an

S'abonner
NUMÉRO 54 : OCTOBRE-NOVEMBRE 2022:
Êtes-vous éco-anxieux ?
Lire le sommaire

Les derniers articles