Des planches de surf écologiques

Des planches de surf écologiques

Chaque semaine, la rédaction web de Socialter met à l'honneur un projet innovant et « financé par la foule ». Aujourd'hui, découvrez Notox, une entreprise française qui fabrique des planches de surf éco-responsables.

Née en 2009 à Anglet (Pays basque), Notox fabrique des planches de surf durables, performantes et abordables.

Planche de surf écologique : mode d’emploi
 



La fabrication d’une planche classique de 3 kg génère 6 kg de déchets. Elle est essentiellement composée de fibre de verre, de mousse polyuréthane, de résine polyester et d'acétone – des produits dangereux pour la santé et non recyclables. De plus, entre son lieu de conception – souvent situé dans des pays en développement – et la livraison au consommateur, une planche de surf parcourt en moyenne 9 000 km.



Les planches Notox, elles, sont fabriquées en France et ne parcourent que 700 km en moyenne avant d’être livrée au consommateur final. Composées de fibres de lin ou « Kevlar végétal », de polystyrène recyclé et de résines bio-sourcées, elles ne génèrent que 4 kg de déchets dont les trois-quarts sont entièrement recyclés.

Savoir-faire made in France

Grâce à ce mode de fabrication inédit la PME a remporté l'Ecoride Gold 2014, une récompense qui distingue les entreprises les plus vertueuses dans le domaine des sports de glisse. Un bel encouragement pour l’équipe fondatrice, qui ne cache pas que l’année 2013 fut « rude » économiquement : Notox a en effet observé une baisse significative de son chiffre d’affaires (passé de 250 000 € à 200 000 €), notamment en raison de la crise et de la météo capricieuse sur les spots de surf tricolores. Notox a récemment lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme KissKissBankBank et rapidement atteint son objectif : les 20 000 euros récoltés à cette occasion permettront de produire une nouvelle gamme de planche baptisée « QUANTUM ». Les fondateurs espèrent ainsi accélérer l’engouement pour le surf durable en France.

(Photos © Notox)

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Destination finale : après la Chine, où finiront nos déchets ?

    Destination finale : après la Chine, où finiront nos déchets ?

    Cet article a été initialement publié dans le (...)
    >
  • Alain Damasio :

    Alain Damasio : "Rendre désirable autre chose que le transhumanisme"

    Alain Damasio se pointe à l’Arche de (...)
    >
  • Brigitte Gothière, L214 :

    Brigitte Gothière, L214 : "Il faut refaire le lien entre la viande et les animaux"

    Comment est née l’association ?Comme tous les (...)
    >
  • Un temple de l'économie circulaire va ouvrir ses portes à Paris en 2019

    Un temple de l'économie circulaire va ouvrir ses portes à Paris en 2019

    « C’est un bâtiment-manifeste : on veut montrer (...)
    >
  • Les emballages écolo ou comestibles pourront-ils remplacer le plastique ?

    Les emballages écolo ou comestibles pourront-ils remplacer le plastique ?

    Régulièrement, une start-up annonce avoir mis au (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >