« Oldyssey » : et si la France avait beaucoup à apprendre de ses

« Oldyssey » : et si la France avait beaucoup à apprendre de ses "vieux" ?

Julia Mourri et Clément Boxebeld ont lancé en 2017 le projet Oldyssey (dont Socialter est partenaire), une plateforme où sont publiés tous les mois des portraits et reportages vidéo de personnes âgées du monde entier. Leur but ? Changer notre regard sur la vieillesse et diffuser des sources d'inspiration pour reconsidérer la place des "vieux" dans nos sociétés.

Du fait de l’allongement de la durée de vie et du papy-boom, la population française vieillit. En 2016, les personnes âgées de plus de 65 ans représentaient environ 18,8% de la population française, soit 3,7 points de plus qu’il y a vingt ans d’après l’INSEE. Par ailleurs, le Baromètre des aidants 2018 souligne que plus de deux Français sur dix aident un proche en situation de dépendance, celle-ci étant liée au vieillissement dans plus de la moitié des cas.

Paradoxalement, les dysfonctionnements des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, les EHPAD, sont le signe d’un véritable désinvestissement des services publics français dans l’accompagnement de la vieillesse.

Changer nos regards sur la vieillesse

Pourtant, pour Clément, co-fondateur d’Oldyssey : « La transition démographique est l’un des grands enjeux du XXIe siècle et dont nous parlons finalement assez peu, ou alors sous la forme d’un discours très angoissant sur l’inversion de la pyramide des âges. » Questionner ce phénomène pour le sortir des impasses actuelles semble alors nécessaire.

Comment sortir les personnes âgées de l’isolement ? Comment renouer le dialogue intergénérationnel ? Comment sortir de l’idée reçue selon laquelle les « vieux » sont un poids pour la société et non un « acteur du changement » potentiel ?

C’est pour répondre à ces questions que Julia et Clément sont partis en quête d’initiatives et de portraits inspirants, afin de rapporter les discours de ces vieilles et vieux du monde entier et faire tomber nos préjugés. « On voulait mettre en avant des solutions qui permettent de voir le vieillissement de la population comme une chance pour nos sociétés si nous l’abordons positivement », explique Julia. En somme, il s’agit de « changer nos regards » en arrêtant de considérer que la vieillesse est « forcément une période de déclin ».

 

PORTRAIT - VIEILLIR A YANGSHUO

Renouer le lien intergénérationnel

Les vidéos publiées par Oldyssey se déclinent sous deux formats : les portraits et les reportages. Les portraits sont des témoignages de vie, des transferts de sagesse dans lesquels les intervenants font part de leur histoire, de leur expérience ou encore de la richesse de leur vie actuelle.

Qu’il s’agisse de ce couple français qui donne ses conseils sur la fidélité en amour ou de ce paysan chinois qui revient sur les difficultés de la vie quotidienne sous le régime de Mao et qui « travaille encore, à presque 90 ans, parce qu’il aime ça », tous nous rappellent combien nous avons à apprendre de nos aînés.

Les reportages, quant à eux, présentent des initiatives, des cultures où le rôle des vieux dans la société est reconsidéré. Au Sénégal, par exemple, le Grandmother Project est parti du constat que « la grand-mère a beaucoup d’influence dans la famille, elle est très écoutée, notamment par le père de famille ». Elles ont donc un rôle de médiateur, non pas pour perpétuer les traditions, mais au contraire pour faire évoluer les mœurs en ce qui concerne le mariage précoce, l’excision ou encore l’éducation. « Elles sont modernes dans le sens où elles changent des pratiques ancrées depuis des millénaires. »

Plus proche de notre culture, à Bruxelles, un programme a été mis en place en partenariat avec le pôle emploi belge pour faire participer les personnes âgées à l’aide à l’insertion professionnelle des populations migrantes. « Le programme consiste à mettre en duo un retraité et un jeune issu de l’immigration. Ils s’arrangent pour que le retraité soit dans le domaine professionnel dans lequel le jeune cherche. Pendant six mois ils vont se voir deux heures par semaine. Dans la grande majorité des cas, les jeunes trouvaient un emploi, avec un taux de réussite presque deux fois supérieur à la moyenne », souligne Julia.



REPROTAGE - LE GRANDMOTHER PROJECT AU SÉNÉGAL

Une saison deux française

Les deux vidéastes insistent cependant sur le fait que la France n’est pas en reste : « les autres pays n’ont pas vraiment de leçons à donner à la France, mais il est important de voir ce qui se fait ailleurs pour décloisonner l’horizon des possibles, de relativiser, de sortir de certains dogmes ou idées reçues. Il y a des idées qui sont nées dans d’autres cultures dont on peut s’inspirer. Là où on peut progresser c’est sur notre représentation du vieillissement et le rôle qu’on donne à nos vieux dans la société. C’est le cas d’à peu près toutes les sociétés très développées économiquement où les vieux sont un peu mis à la marge. »

De nombreuses initiatives existent déjà et n’attendent qu’à être mis en lumière pour s’ancrer plus profondément. C’est pourquoi ils projettent désormais de parcourir la France à la recherche de ces initiatives pour une saison deux d’Oldyssey qui s’annonce aussi riche que la précédente.

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le hors-série Effondrement en kiosque le 30 novembre ! Sommaire

    Le hors-série Effondrement en kiosque le 30 novembre ! Sommaire

    "Et si tout s'effondrait ?" - HORS-SÉRIE (...)
    >
  • "C'est qui le patron ?!", "Juste & Vendéen"... Le consommateur engagé sauvera-t-il les paysans ?

    Cet article a été initialement publié dans le (...)
    >
  • « Oldyssey » : et si la France avait beaucoup à apprendre de ses

    « Oldyssey » : et si la France avait beaucoup à apprendre de ses "vieux" ?

    Du fait de l’allongement de la durée de vie et du (...)
    >
  • Braderie de l'Art : 150 artistes réunis pour un week-end de création éco-responsable

    Braderie de l'Art : 150 artistes réunis pour un week-end de création éco-responsable

    En 1991 l’artiste Fanny Bouyagui crée Art Point M, un (...)
    >
  • [Édito] Face à l'effondrement écosystémique, réduire le décalage prométhéen

    [Édito] Face à l'effondrement écosystémique, réduire le décalage prométhéen

    « Et sur le piédestal il y a ces mots :/ “Mon nom (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    [Contenu sponsorisé]La majorité des moments forts et (...)
    >
  • Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Un peu de fraîcheur en guise de "starter" : qu'est-ce que la (...)
    >
  • La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France est aujourd’hui le pays le plus (...)
    >