Quand le journalisme donne envie d'agir

Quand le journalisme donne envie d'agir

Chaque semaine, la rédaction de Socialter met à l'honneur un projet innovant « financé par la foule ». Aujourd'hui, découvrez l'Impact Journalism Day, un événement dédié à l'information innovante et positive.

« C’est en utilisant la puissance des médias que nous parviendrons à faire bouger le monde. Plus on partage, plus on essaime ! Plus elle est médiatisée, plus la solution a de chances d’être financée, soutenue, dupliquée… » Ces mots sont ceux de Christian de Boisredon, entrepreneur social et fondateur de Sparknews, la première plate-forme vidéo destinée à diffuser les initiatives à impact positif. Sparknews défend un « journalisme d’impact », dont la mission est double : alerter l’opinion des problèmes que rencontre notre monde et présenter des solutions. L’objectif ? Permettre aux citoyens d’agir positivement dans la société.

 
Lancement de l’« Impact Journalism Day »

C’est de cet élan qu’est né l’Impact Journalism Day. Initié par l’équipe de Sparknews en 2013, « cet événement éditorial inédit vise à unir les rédactions du monde entier autour de la publication le même jour d’un supplément consacré aux solutions positives et innovantes. » Lors de la première édition, 22 quotidiens internationaux – dont Le Monde en France – ont répondu à l’appel, réunissant 50 millions de lecteurs.

L’édition 2014, prévue le 20 septembre prochain, rassemblera 44 rédactions de presse écrite à travers le monde, avec l’objectif de toucher 100 millions de lecteurs : « 101 projets positifs, innovants et à fort impact social » seront présentés dans les pages des quotidiens partenaires.

Comme tout projet d’envergure, celui-ci a un coût. C’est pourquoi Sparknews a lancé une campagne de financement participatif sur la plate-forme Kisskissbankbank. Il vous reste quelques jours pour devenir contributeur. Alors, ferez-vous l’actualité  ?


La page de leur campagne de crowdfunding 
(Photos © Sparknews) 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

    Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

    “Les food market sont les seuls endroits où les gens (...)
    >
  • TEDx se met au participatif pour débattre de l'égalité entre hommes et femmes

    TEDx se met au participatif pour débattre de l'égalité entre hommes et femmes

    Comment faire évoluer le célèbre format (...)
    >
  • Avec Latitudes, des étudiants explorent la technologie pour le bien commun

    Avec Latitudes, des étudiants explorent la technologie pour le bien commun

    La définition du Tech for Good selon Augustin Courtier, (...)
    >
  • À Lille, un festival sur la transformation numérique et l'innovation positive

    À Lille, un festival sur la transformation numérique et l'innovation positive

    Quelle est votre définition de l’innovation positive? (...)
    >
  • Oasis Citadine : le Facebook des jardiniers urbains

    Oasis Citadine : le Facebook des jardiniers urbains

    De la Banque Publique d’Investissement (BPI) à (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >