Visite guidée de l'Appartement de la Transition à Paris

Visite guidée de l'Appartement de la Transition à Paris

Comment effectuer la transition écologique et solidaire chez soi ? Pour y répondre, une quinzaine d'acteurs de l'économie sociale et solidaire ont meublé un appartement parisien. Visite guidée.

Après la Marche du Climat qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes dans toute la France le 8 septembre dernier, il était temps de montrer qu’une transition écologique et solidaire est possible, y compris à l’échelle individuelle. Une quinzaine d’acteurs de l’économie sociale et solidaire se sont ainsi donné pour mission de meubler un trois-pièces parisien de la manière la plus écolo possible.

Ouvert au public du 13 au 16 septembre, cet « Appartement de la Transition » est installé aux Canaux, un lieu spécifiquement dédié aux économies solidaires et innovantes, dans le 19ème arrondissement de Paris. Il marque le coup d’envoi de la Fête des Possibles, un grand festival qui rassemble du 15 au 30 septembre des centaines d’initiatives portées par des acteurs de la transition citoyenne, solidaire et écologique, partout en France et en Belgique.

Un appartement « témoin »


« Il y a des choix à faire dans la façon qu’on a de s’éclairer, de s’alimenter en énergie et de meubler son appartement », rappelle Antoine Laurent-Atthalin, responsable communication des Artisans du monde, une association engagée pour le commerce équitable, avant d’évoquer son idéal d’une « société plus douce, plus solidaire, plus écolo et plus belle… » L’Appartement de la Transition est ainsi alimenté en énergies 100% renouvelables fournies par la coopérative Enercoop, et rempli de meubles de récup’ vendus par le Label Emmaüs – déco très “vintage”, en somme. Même philosophie du réemploi dans la penderie, où seuls des vêtements de seconde main et les baskets éthiques en cuir vegan (de la marque Veja) ont leur place.



Côté cuisine, les maîtres-mots sont Zéro Déchet et commerce équitable. Graines de chia, quinoa, riz basmati, pâtes, chocolat et café sont issus de modes de production vertueux, estampillés Artisans du monde. Le jetable et le plastique ont été bannis le plus possible des ustensiles et de la vaisselle. Dans l’espace salle de bain, les cosmétiques sont quant à eux issus de la boutique végane et Zéro Déchet Lamazuna, qui vend, entre autres, des lingettes démaquillantes microfibres lavables et des shampooings et dentifrices solides.

Même le bureau est garni de technologies les plus éthiques possibles. La coopérative Commown propose de louer des smartphones et ordinateurs issus de filières éthiques et conçus pour durer et pouvoir être réparés facilement (comme le Fairphone). Sans option d’achat, elle entend respecter les principes de l’économie de la fonctionnalité : elle a donc tout intérêt à ce que le matériel loué soit le plus durable possible, et se charge elle-même du recyclage des appareils en fin de vie.

Une Fête pour l’optimisme


Gouvernance horizontale et efficace, alternatives à l’essence, engagement citoyen, énergies renouvelables, pratiques agricoles durables : rien ne semble hors de portée pour la Fête des Possibles, organisée par le Collectif pour une transition citoyenne. En tout, un millier de rendez-vous et une cinquantaine de Fêtes des Possibles locales sont prévus dans toute la France et en Belgique.



Parmi ses événements phares : Smmmile, le festival « vegan pop » les 15 et 16 septembre à Paris, le World CleanUp Day le 15 septembre ou encore la campagne Manger Bio et Local du 22 au 30 septembre. Des portes ouvertes dans des lieux de la transitions sont aussi prévues, notamment auprès des AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne).

Pour Aliette Lacroix, coordinatrice de la Fête des Possibles, « l’objectif est de créer des rencontres entre des porteurs d’initiatives liées à la transition citoyenne, écologique et humaine, et de montrer que ces initiatives sont déjà là, qu’elles sont concrètes et locales ». Il ne reste plus qu’à consulter la carte des possibles pour trouver les événements qui auront lieu autour de chez soi.


Crédits photos : La Fête des Possibles.

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Cet article a été initialement publié sous le (...)
    >
  • La révolution du smartphone responsable aura-t-elle lieu ?

    La révolution du smartphone responsable aura-t-elle lieu ?

    S’il est bien un domaine qui résiste encore et (...)
    >
  • Les dons d'entreprises à des initiatives

    Les dons d'entreprises à des initiatives "positives" battent de nouveaux records en 2017

    Le mécénat d’entreprise a le vent en poupe. (...)
    >
  • Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Cet article est republié à partir de The (...)
    >
  • Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Cet article a été initialement pulié sur The (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >
  • Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    [Contenu sponsorisé]La majorité des moments forts et (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >