L'UE a accordé 500 000 demandes d'asile en 2017

L'UE a accordé 500 000 demandes d'asile en 2017

Les 28 États membres de l'Union européenne ont accordé le statut protecteur à 538 000 demandeurs d'asile en 2017, un chiffre en baisse de près de 25% par rapport à 2016.

Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne (UE), a publié hier les chiffres liés aux demandes d’asile sur l’année 2017. Les 28 États membres ont accordé un statut protecteur à 538 000 demandeurs d’asile, dont un tiers de Syriens (175 800). Le nombre total de statuts accordés est en baisse de 25% par rapport à 2016.

L’Allemagne arrive en tête des demandes positives octroyées. 325 400 personnes ont pu bénéficier du statut de protection dans ce pays, soit 60% de toutes les décisions positives. La France arrive à la deuxième place, loin derrière, avec 40 600 demandes accordées.


Source : Eurostat


 

 

“Le taux de reconnaissance, autrement dit la part des décisions positives dans le nombre total de décisions, s’est établi à 46% pour les décisions de première instance dans l'UE”, explique l’office.

En 2017, l’Albanie était le premier pays représenté chez les candidats à l’asile en France. Pourtant, leur taux de reconnaissance ne dépasse pas 5% au niveau européen, contre 94% pour les citoyens syriens.

Le droit à l’asile est défini par la Convention de Genève de 1951. Il permet d’accorder un statut de protection à une personne “craignant avec raison d'être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social ou de ses opinions politiques”.


Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Cet article a été initialement publié sous le (...)
    >
  • Les dons d'entreprises à des initiatives

    Les dons d'entreprises à des initiatives "positives" battent de nouveaux records en 2017

    Le mécénat d’entreprise a le vent en poupe. (...)
    >
  • Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Cet article est republié à partir de The (...)
    >
  • Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Cet article a été initialement pulié sur The (...)
    >
  • Comment la Terre peut entrer en surchauffe

    Comment la Terre peut entrer en surchauffe

    Cet article a été initalement publié sur le site (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >
  • Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    [Contenu sponsorisé]La majorité des moments forts et (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Un peu de fraîcheur en guise de "starter" : qu'est-ce que la (...)
    >