Coopcycle, la plateforme de livraison

Coopcycle, la plateforme de livraison "anti-ubérisation" se lance à Bruxelles

CoopCycle, une plateforme française de livraison éthique est utilisée pour la première fois à Bruxelles.

Après plusieurs mois de test, la coopérative française CoopCycle arrive en ville. La plateforme éthique de livraison à vélo a choisi la Belgique pour tester son logiciel. Depuis le 16 février, cinq livreurs de la coopérative bruxelloise Molenbike testent l’application branchée sur leur guidon

“Molenbike est la première étape de notre “conquête” belge”, explique l’équipe de CoopCycle. “D’ici quelques semaines, d’autres coursiers vont sillonner les rues. En France, ce sont les Coursiers Bordelais qui devraient utiliser l’application dans les prochaines semaines”.

Une alternative à l’uberisation du métier


La plateforme se pose en alternative aux grandes entreprises qui dominent le marché (UberEats, Deliveroo, Foodora…). Critiquées pour leur management irresponsable, leurs pratiques d’évasion fiscale et la précarisation des travailleurs qu’elles engendrent, ces mastodontes de l’économie collaborative sont vivement rejetées par certains livreurs.

Coopcycle s’inscrit dans le mouvement du “coopérativisme de plateformes”. Un concept théorisé par Trebor Scholz qui défend l’avènement de plateformes numériques détenues collectivement par leur utilisateurs.

La structure a donc développé une application ouverte, à destination de petites coopératives locales qui se retrouvent dans les valeurs du projet. Rémunération horaire (et non pas à la course), prise de décision collectives, circuit-court… Autant de conditions qu’il faut respecter pour pouvoir utiliser l’outil conçu par CoopCycle, en échange d’une contribution financière.

Avec son arrivée à Bruxelles, la coopérative montre d’ores et déjà que ses ambitions ne se limitent pas à la France. “Nous avons pour ambition de créer une structure européenne de services mutualisés”, détaillent-ils. Reste à savoir si CoopCycle arrivera à atteindre la redoutée “masse critique”, cette quantitée suffisante d’utilisateurs qui permet au service d’atteindre un point d’équilibre.


Retrouvez CoopCycle dans notre dossier consacré aux alternatives à l’ubérisation, dans le dernier Socialter.

Illustration : graffiti de l'artiste emarstreet, canal Saint Martin, Paris.

 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • La réunion est morte? Vive les néo-réunions !

    La réunion est morte? Vive les néo-réunions !

    Cet article a été initialement publié dans le (...)
    >
  • Qui sont les livreurs à vélo ?

    Qui sont les livreurs à vélo ?

    Cet article a été initialement publié dans le (...)
    >
  • Le numéro 37 de Socialter sort en kiosque le 9 octobre ! Sommaire

    Le numéro 37 de Socialter sort en kiosque le 9 octobre ! Sommaire

    Bienvenue en Lobbycratie : Édito DOSSIER À quel (...)
    >
  • [Édito] Lobbycratie : comment en est-on arrivé là ?

    [Édito] Lobbycratie : comment en est-on arrivé là ?

    En décembre 2018, le «principe (...)
    >
  • Félix Tréguer : « La défense du projet émancipateur lié à Internet a échoué »

    Félix Tréguer : « La défense du projet émancipateur lié à Internet a échoué »

    Cet entretien, initialement publié sur le site de notre (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France est aujourd’hui le pays le plus (...)
    >
  • Hugues Sibille : « L'opposition entre économie et écologie est stérile »

    Hugues Sibille : « L'opposition entre économie et écologie est stérile »

    Le départ de Nicolas Hulot fait couler beaucoup (...)
    >
  • [Tribune] Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    [Tribune] Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    Le succès du film « Demain » a (...)
    >
  • [Tribune] Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    [Tribune] Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    À l’heure où les enjeux de mobilités sont (...)
    >