Le Social Business Camp de l'AFD, une rencontre de 35 entrepreneurs africains à Marseille

Le Social Business Camp de l'AFD, une rencontre de 35 entrepreneurs africains à Marseille

Le 9 octobre, l'Agence française de développement (AFD) lance son premier programme d'accélération de projets à impacts sociétaux en Afrique. Pendant une semaine, une trentaine d'entrepreneurs sociaux se retrouvent à Marseille pour un accompagnement collectif, des sessions d'ateliers et une plongée dans l'écosystème de l'ESS marseillais. Socialter est partenaire de cette première édition.

Les entrepreneurs sont originaires de de 20 pays, de l’Afrique du Sud, au Liban en passant par le Burkina Faso. Ils agissent dans différents domaines: la finance, le logement, la santé, l’énergie, l’éducation, l’environnement, l’incubation et l’agriculture. Parmi eux Azimath Adjassa qui est fondatrice de l’espace de coworking pour les femmes africaines Sunustartup du Bénin, Divesh Hassamal qui produit des lampes solaires accessibles Dev Solaire ou encore Joe Abirhab qui travaille à la promotion des produits du terroir libanais avec Fair Trade Lebanon.

 

Comme eux, une trentaine d’entrepreneur participent à un “bootcamp” de valorisation ayant débuté le 9 octobre sur la question: comment contribuer à faire fructifier la communauté des entrepreneurs sociaux et mettre l’impact au cœur des entreprises? Ces rencontres ont pour but de créer des synergies entre acteurs des deux côtés de la Méditerranée. Des ateliers sur des sujets concrets tels que “La vente à l’ère digitale” ou “Identifier des financements adaptés et innovants” sont espacés par des visites d’acteurs marseillais tels le Groupe SOS ainsi que le parc Foresta de YesWeCamp et Terre de Mars. La page facebook de l’AFD présentera la progression du boot camp jusqu’au vendredi 13 octobre.


L’AFD soutient des projets dans 108 pays en développement, émergents et l'Outre-mer, dans les secteurs de l’énergie, la santé, la biodiversité, l’eau, le numérique, la formation.  

 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Marseille, la ville qui résiste encore et toujours aux « gentrifieurs »

    Cet article a été initialement publié sous le (...)
    >
  • La révolution du smartphone responsable aura-t-elle lieu ?

    La révolution du smartphone responsable aura-t-elle lieu ?

    S’il est bien un domaine qui résiste encore et (...)
    >
  • Les dons d'entreprises à des initiatives

    Les dons d'entreprises à des initiatives "positives" battent de nouveaux records en 2017

    Le mécénat d’entreprise a le vent en poupe. (...)
    >
  • Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Pourquoi rendre les voitures électriques plus autonomes est une mauvaise idée

    Cet article est republié à partir de The (...)
    >
  • Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Comment les pays du Sud peuvent réinventer la transition (en 30 leçons)

    Cet article a été initialement pulié sur The (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >
  • Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    [Contenu sponsorisé]La majorité des moments forts et (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >