Les planches de surf vont bientôt analyser les océans du monde

Les planches de surf vont bientôt analyser les océans du monde

Les surfeurs vont bientôt pouvoir analyser les océans du monde. Deux Américains ont mis au point un aileron de planche capable de relever de nombreuses données sur l'état des eaux du globe.

Les surfeurs vont-ils se transformer en scientifiques en herbe? C’est le pari de deux entrepreneurs américains: Phil Bresnahan et Tyler Cyronak. Cet ingénieur et ce biochimiste costal ont mis au point Smartfin, un aileron de planche de surf intelligent. Il est équipé d’un capteur thermique et d’un GPS. Bientôt, il comportera aussi des capteurs de pH, de chlorophylle, de salinité et d’oxygène. Il s’installe en quelques secondes sur un planche que n’importe quel surfeur du monde peut acheter.

Smartfin est élaboré pour aider les scientifiques à analyser la qualité des eaux des mers et océans. Les différents capteurs vont envoyer les données à une application que les chercheurs pourront consulter. Ils pourront alors étudier quand ils le souhaitent les effets du réchauffement climatique aux quatre coins du monde. Les océans en sont une des victimes principales. Augmentation de la température des eaux, absorption du carbone, modification des courants, les océans sont une des clés pour comprendre et limiter le phénomène de réchauffement.

Pour le moment, 50 exemplaires de Smartfin ont été distribués à des surfeurs californiens. L’objectif est bien entendu d’en disperser dans un maximum de spots de surf partout dans le monde. Pas impossible donc que dans les mois et années à venir vous croisiez sans le savoir des apprentis scientifiques derrière le beach-break. Pays basque, Landes, Bretagne, la France regorge d’endroits pour pratiquer le surf, et donc autant de lieux pour étudier l’état de l’Océan Atlantique.

 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Climat : la désobéissance civile peut elle changer la donne ?

    Climat : la désobéissance civile peut elle changer la donne ?

    Action contre l’industrie du textile, décrochage des (...)
    >
  • Le hors-série spécial low-tech en kiosque le 15 mai ! Sommaire

    Le hors-série spécial low-tech en kiosque le 15 mai ! Sommaire

    L'avenir sera low-tech Achetez le hors-série ici ! (...)
    >
  • "Smart food" : comment des start-up veulent tuer la pause-dej'

    La consommation de substituts de repas en poudre, qu’il suffit (...)
    >
  • Interdire le smartphone au nom de l'écologie: pourquoi est-ce un tabou ?

    Interdire le smartphone au nom de l'écologie: pourquoi est-ce un tabou ?

    En 2017, Greenpeace a publié un rapport qui (...)
    >
  • [Tribune] Les Philippines croulent sous le plastique, par faute d'alternative

    [Tribune] Les Philippines croulent sous le plastique, par faute d'alternative

    Les Philippines vivent en ce moment au rythme des grandes (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France bientôt championne de la vente en vrac ?

    La France est aujourd’hui le pays le plus (...)
    >
  • Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Un peu de fraîcheur en guise de "starter" : qu'est-ce que la (...)
    >
  • EHPAD : comment en est-on arrivé là... et comment en sortir

    EHPAD : comment en est-on arrivé là... et comment en sortir

    La grève générale des personnels des EHPAD et (...)
    >