Les Parisculteurs sont de retour pour verdir les toits de la capitale

Les Parisculteurs sont de retour pour verdir les toits de la capitale

La Mairie de Paris va lancer jeudi 28 septembre sa deuxième édition des "Parisculteurs". Les Parisiens passionnés d'agriculture pourront proposer leur projet pour végétaliser les toits de la capitale. En 2016, 33 d'entre eux avaient été retenus.

Les Parisiens passionnés d’agriculture vont pouvoir ressortir leurs outils de jardinage. La mairie de la capitale va lancer le deuxième édition des Parisculteurs. L’objectif : végétaliser et cultiver le haut des bâtiments de la capitale. Rendre Paris plus vert, une des ambitions d’Anne Hidalgo. Elle fait donc appel à des agriculteurs ou des amateurs de permaculture afin de proposer leurs idées. Les Parisiens passionnés d’agriculture pourront proposer leurs idées à partir du jeudi 28 septembre sur le site dédié au projet.

En janvier 2016, une charte a été signée par 71 acteurs majeurs de la capitale afin de végétaliser 100 hectares d’ici 2020. La première édition des Parisculteurs fut ensuite lancée par Pénélope Komitès, l’adjointe à la maire de Paris en charge des espaces verts. Plus de 140 projets ont été soumis à la ville qui en a retenu 33. Au total, les 32 sites permettront la production de 500 tonnes de produits dont 425 tonnes de fruits et légumes, 24 tonnes de champignon, 95 kilos de miel, 30.000 fleurs ou encore 8.000 litres de bière. Un succès qui a donc poussé Paris à renouveler l’appel à projets.

Parmi les initiatives retenues l’an dernier, le jardin né sur les toits de La Poste de La Chapelle dans le 18e arrondissement. L’association “Communauté facteurs graines” fondé par Sophie Jankowski, une directrice de bureau de poste passionnée par la permaculture. Elle a pris connaissance du projet des Parisculteurs et propose son idée. Aujourd’hui, les facteurs du quartier entretiennent le toit pour y cultiver notamment des salades et des légumes. Entre courrier et légumes, il n’y a qu’un pas.


 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Soutien de l'économie face au Covid19 : tout faire pour que rien ne change ?

    Soutien de l'économie face au Covid19 : tout faire pour que rien ne change ?

    Un article à retrouver sur economie.org :Cette (...)
    >
  • Zoonoses : que nous apprend le Covid-19 sur l'état de la biodiversité ?

    Zoonoses : que nous apprend le Covid-19 sur l'état de la biodiversité ?

    Un article à retrouver sur The Conversation Le monde est (...)
    >
  • Face à la pandémie, retournons la

    Face à la pandémie, retournons la "stratégie du choc" en déferlante de solidarité !

    Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle (...)
    >
  • COVID-19 : pourquoi la réaction du gouvernement français menace la démocratie

    COVID-19 : pourquoi la réaction du gouvernement français menace la démocratie

    « Au printemps de 1832, quoique depuis trois mois le (...)
    >
  • Face aux plateformes : créons des services collaboratifs publics à périmètre européen !

    Face aux plateformes : créons des services collaboratifs publics à périmètre européen !

    La justice a fait sa part du chemin : l'arrêt récent (...)
    >

TOP 5 contribution

  • Philippe Bihouix : Start-up nation ? Non, low-tech nation !

    Philippe Bihouix : Start-up nation ? Non, low-tech nation !

    Low-tech : avouons que le terme n’est pas, de prime abord, (...)
    >
  • Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    À l’heure où les enjeux de mobilités sont (...)
    >
  • Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    Le succès du film « Demain » a (...)
    >
  • Libérons l'entreprise du dogme de la

    Libérons l'entreprise du dogme de la "corporate gouvernance"

    Deux mouvements de fond sont à l’œuvre pour (...)
    >
  • Gentrifiés, domestiqués... Retrouvons l'esprit défricheur des premiers tiers-lieux !

    Gentrifiés, domestiqués... Retrouvons l'esprit défricheur des premiers tiers-lieux !

    Réécouter le podcast "Une friche militaire peut-elle (...)
    >