Greenpeace Film Festival : l'audiovisuel pour sauver la planète

Greenpeace Film Festival : l'audiovisuel pour sauver la planète

Jusqu'au 10 septembre, Greenpeace organise un festival de films et de documentaires sur l'environnement, visibles gratuitement en ligne. Un événement participatif qui invite le public à l'action.

Le clapotis de l’eau, le bruit des oiseaux… C’est autant par le son que par les images que le documentaire américain La course au zéro déchet amène le public jusqu’au site d’enfouissement de Redwood, aux Etats-Unis. Des quelques scènes montrant les vastes étendues de ce lieu situé près de la baie de San Francisco, le film bascule brutalement vers des images de tracteurs poussant des masses de déchets - ou de pelleteuses les recouvrant de terre.

La course au zéro déchet, qui montre les différentes solutions proposées par la ville de San Francisco pour parvenir à son objectif "0 déchet", fait partie des films en lice pour le Prix du public organisé par le Greenpeace Film Festival. Pollution, transition écologique, énergie : jusqu’au 10 septembre, vingt-huit films sont accessibles en ligne, au rythme de quatre par semaine, autour d'une même thématique environnementale. Sept films -un pour chaque catégorie- seront retenus grâce au vote du public. Du 16 au 29 octobre, ces sept finalistes seront en streaming et soumis à un nouveau vote.

Une initiative participative



Avec ce festival qui succède au Green Up Film Festival créé il y a quatre ans par l’association belge Wake Up, Greenpeace ne cherche pas seulement à dresser un constat de la situation environnementale. Sa sélection de documentaires tournés dans le monde entier privilégie plutôt la pédagogie.

Food Coop présente par exemple un supermarché new-yorkais autogéré : ses 16.000 membres doivent y travailler trois heures par mois pour accéder à des produits alimentaires de qualité à bas prix. Ceux qui sèment nous plonge dans l’univers de l’agriculture familiale, avec ses avantages et ses limites. Climat, pour quelques degrés de moins, retrace quant à lui le combat mené par l’économiste américain Jeffrey Sachs en amont de la COP21 pour sensibiliser les responsables politiques aux enjeux de ce sommet des Nations unies sur le changement climatique organisé à Paris en 2015.



Avec ses initiatives, Greenpeace veut proposer des idées “à mettre en pratique pour changer ses comportements” et “adopter des pratiques plus respectueuses de la planète”. Selon l’organisation, il est crucial de toucher le plus large public possible et de lui “donner espoir en montrant des exemples positifs de solutions ou d’initiatives citoyennes qui font avancer les choses partout dans le monde".

Image : Capture d’écran, La course au zéro déchet, Christopher Beaver, Trash 24 Films, 2015, USA

Informations pratiques :

Pour visionner les films, il est nécessaire de se rendre sur le site du festival. Il est possible de s’y inscrire à une newsletter, de regarder les bande-annonces de l’intégralité des films sélectionnés et de voter pour son film favori.




 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le bonheur en entreprise : progrès ou arnaque ?

    Le bonheur en entreprise : progrès ou arnaque ?

    « Bonheur en entreprise », « bien-être des (...)
    >
  • Elles se battent pour conjuguer le code au féminin :

    Elles se battent pour conjuguer le code au féminin : "Nous avons les mêmes capacités"

    Elle ne porte pas de tee-shirt aux références geeks, (...)
    >
  • Elle va faire le tour du monde pour faire connaître les semences paysannes

    Elle va faire le tour du monde pour faire connaître les semences paysannes

    Auriane Bertrand retourne son portable d’un geste vif pour (...)
    >
  • Entrepreneuriat :

    Entrepreneuriat : "parmi les freins principaux, le manque de temps et de confiance en soi"

    Alban de Crémiers en est sûr. (...)
    >
  • Quand le numérique booste les liens intergénérationnels : le collaboratif en plein papy-boom

    Quand le numérique booste les liens intergénérationnels : le collaboratif en plein papy-boom

    Apprenez la couture ou la photo « Faire sa B.A. (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >