Bio ou pas bio? Ce scanner vous permettra d'en avoir le coeur net

Bio ou pas bio? Ce scanner vous permettra d'en avoir le coeur net

La start-up israélienne Inspecto a développé un scanner capable de déceler le moindre pesticide contenu dans les aliments. Une technologie qui tombe à pic pour s'informer, alors que les pesticides sont remis en question pour leurs effets néfastes sur l'environnement et la santé.

On décèle en moyenne vingt-neuf différents types de pesticides dans un corps humain. Ces produits toxiques et dangereux pour la santé sont absorbés par notre organisme suite à une inhalation, une ingestion ou un contact avec la peau. L'organisation américaine Food and Drugs Agency estime que 40% des produits que nous consommons contiennent des quantités de pesticides excessives.

Mieux contrôler la teneur en pesticides des produits que nous consommons, c’est le projet d’Inspecto. Pour cela, cette start-up créée en 2016 par Avner Avidan et Yair Moneta a développé un scanner portatif. En douze secondes, celui-ci est capable d’identifier le niveau de contamination des aliments par les pesticides. Actuellement commercialisé auprès des producteurs et des distributeurs, le développement d’une application mobile le rendra bientôt accessible aux consommateurs. Ceux-ci pourront par exemple l’utiliser en faisant leurs courses.

Cette technologie devrait rencontrer bien des adeptes, puisque les Français indiquent vouloir consommer des produits plus respectueux de l’environnement et de leur santé. Le dernier rapport sur les chiffres de la consommation responsable réalisé par l’observatoire “Mes courses pour la planète” montre en effet que la vente de produits labellisés bio a augmenté de 20% entre 2015 et 2016.


Contrôler mais pas supprimer

Pour autant, le but du scanner Inspecto n’est pas de promouvoir une alimentation dépourvue de pesticides, mais d’éviter que ceux-ci soient utilisés de façon excessive ou illégale. Le co-fondateur de la start-up, Avner Avidan, reconnaît l’utilité de certains pesticides pour l’agriculture, permettant de protéger les cultures et d’augmenter leur productivité. La start-up souhaite encourager la transparence vis-à-vis des distributeurs et des consommateurs, afin de respecter les normes en vigueur dans les différents pays.

En effet, la forte réglementation à laquelle sont soumis les pesticides au sein de l’Union européenne, notamment en raison de leurs effets néfastes sur les abeilles, encourage l’importation illégale et la contrefaçon de produits bon marché et souvent encore plus dangereux pour la santé. Début juillet, Europol a saisi 122 tonnes de pesticides illégaux et hautement inflammables dans 16 pays européens différents dans le cadre de l’opération Silver Axe II.

 

 

Si vous l'avez raté ...



Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le bonheur en entreprise : progrès ou arnaque ?

    Le bonheur en entreprise : progrès ou arnaque ?

    « Bonheur en entreprise », « bien-être des (...)
    >
  • Elles se battent pour conjuguer le code au féminin :

    Elles se battent pour conjuguer le code au féminin : "Nous avons les mêmes capacités"

    Elle ne porte pas de tee-shirt aux références geeks, (...)
    >
  • Elle va faire le tour du monde pour faire connaître les semences paysannes

    Elle va faire le tour du monde pour faire connaître les semences paysannes

    Auriane Bertrand retourne son portable d’un geste vif pour (...)
    >
  • Entrepreneuriat :

    Entrepreneuriat : "parmi les freins principaux, le manque de temps et de confiance en soi"

    Alban de Crémiers en est sûr. (...)
    >
  • Quand le numérique booste les liens intergénérationnels : le collaboratif en plein papy-boom

    Quand le numérique booste les liens intergénérationnels : le collaboratif en plein papy-boom

    Apprenez la couture ou la photo « Faire sa B.A. (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >