Avec ces capsules biodégradables, votre café aura un goût moins amer.

Avec ces capsules biodégradables, votre café aura un goût moins amer.

Fini les capsules expresso à usage unique qui s'accumulent dans nos poubelles sans être recyclées ! Le marché des capsules biodégradables est en plein essor. Une entreprise française, Terramoka, a enfin trouver une manière d'allier écologie et café de qualité supérieur.

Saviez-vous que les capsules expresso à usage unique sont une vraie menace écologique? Dans une interview accordée à The Atlantic, John Sylvan, inventeur du concept avoue parfois regretter son invention, il n’imaginait pas un tel succès. Sur le site américain de Kill the K-cup, association de lutte et de sensibilisation face à cette problématique, on apprend que “si l’on mettait bout à bout toutes les capsules consommées en une année, on pourrait faire dix fois le tour de la terre”.

Selon une étude de la BBC, la consommation de café en capsule occupait déjà un tiers du marché européen il y a deux ans. Aujourd'hui, plus de la moitié des français qui boivent du café le consomment en dosettes, soit plus de 500 millions de capsules vendues chaque année. Or, la plupart sont composées d’un mélange d’aluminium, de plastique et de papier qui rend leur recyclage difficile —mais pas impossible. Nespresso est l'une des seules marques à recycler ses capsules dans ses magasins ou via des poubelles dédiées installées dans les entreprises. Cependant, les consommateurs n’ont pas le réflexe du tri sélectif, et trop peu d’installations sont destinées au tri des petits objets en aluminium. 

C’est dans ce contexte que Terramoka a lancé en février 2017 la première capsule de café fraîchement moulu 100% bio-dégradable, 0% d’aluminium, compatible Nespresso. 
L'entreprise n'est pas la première à investir le marché. Son concurrent Vegeplast commercialise depuis 2010 des capsules de plastique biodégradables, à remplir soi même. Mais Terramoka à des atouts non-négligeables: son expertise dans le domaine du café et de la conservation de son arôme. 

En plus d’une capsule entièrement compostable, Terramoka adopte une démarche éco-responsable en valorisant la torréfaction artisanale, lente et refroidie à l’air et donc garantie sans pesticides, ni OGM ou ajout de gaz antioxydant. Tout est certifié bio, du café à l’opercule.

La capsule Terramoka a été inventée pour et par des amateurs de café "lassés par l’industrialisation et la standardisation du goût”, peut-on lire sur leur blog. Il est le fruit de la recherche minutieuse de trois professionnels du café, dont l'alsacien Sebastien Maurer, double champion de France de dégustation de café —reconnaissance des saveurs, goûts et textures— et quart Finaliste du championnat du monde à Shangaï l'an dernier.

Comptez 39 centimes la dosette, soit 4 centimes de plus que la moyenne (à 35 centimes). De quoi soulager en partie la conscience de l'inventeur des premières capsules de café. Reste aux consommateurs de faire la différence. 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Ecocircular, le tour du monde en 180 déchets de trois étudiants

    Ecocircular, le tour du monde en 180 déchets de trois étudiants

    Alors que l’économie dite linéaire (extraire, (...)
    >
  • "L'égalité des chances est minée à la base par les conditions de vie"

    « Qui ne fut heurté par le spectacle de ces nantis (...)
    >
  • Les planches de surf vont bientôt analyser les océans du monde

    Les planches de surf vont bientôt analyser les océans du monde

    Les surfeurs vont-ils se transformer en scientifiques en herbe? (...)
    >
  • Les Parisculteurs sont de retour pour verdir les toits de la capitale

    Les Parisculteurs sont de retour pour verdir les toits de la capitale

    Les Parisiens passionnés d’agriculture vont pouvoir (...)
    >
  • La fondation Solar Impulse va fédérer 1.000 solutions

    La fondation Solar Impulse va fédérer 1.000 solutions "efficientes" pour accélérer la transition écologique

    Avant Solar Impulse, Bertrand Piccard a réalisé un (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >