Hyper autonome, ce potager de salon va faire de vous un urban farmer

Hyper autonome, ce potager de salon va faire de vous un urban farmer

Sur Kickstarter, le projet Fresh Square permet aux citadins de cultiver eux-mêmes jusqu'à 48 plantes dans leur salon, avec très peu d'entretien.

Vous aimez les légumes frais, rêvez d’en cultiver mais vous vivez dans un appartement en ville? Il y a peut-être une solution à votre problème : le potager maison intelligent. Dernier projet en date, en ce moment en levée de fonds sur Kickstarter, Fresh Square est un outil qui permet de cultiver son jardin potager d’intérieur avec très peu de connaissances recquises. Sa particularité? Il est quasiment autonome, ce qui le rend tout autant accessible aux individus dépourvus d’une main verte. Une seule contrainte : le brancher pour l’installer et vérifier le niveau d’eau toutes les trois semaines.



À l’origine de Fresh Square, Lou et Solène, deux jeunes femmes qui ont voulu trouver un moyen de reconnecter l’homme, et particulièrement le citadin, à la nature. “Nous pensons que le changement vers une société plus durable sera initié par les citoyens. C'est pourquoi nous voulons leur donner les moyens de faire les premiers pas.” Et quoi de mieux, pour cela, que de voir pousser vos herbes aromatiques depuis son canapé? Au-delà de vous permettre de consommer votre propre production de légumes, les potager DIY nous permettraient aussi de redonner de la valeur au temps et à celui de dame Nature.

So Fresh

Petit potager d’intérieur, Fresh Square peut faire pousser douze plantes dans un module. Pour ceux qui rêvent de faire pousser plus de légumes ou d’herbes aromatiques, sachez que vous pouvez empiler jusqu’à quatre modules, ce qui signifie 48 plantes cultivées en simultané. Une fois branché, Fresh Square est autonome en lumière et, pour trois semaines, en eau.

Des LEDs basse consommation s’allument le jour et s’éteignent la nuit afin de reproduire les cycles d’ensoleillement. Doté d’une grand autonomie, le réservoir d’eau permet de contenir l’équivalent de trois semaines d’arrosage. Il suffit donc de vérifier le niveau, à l’aide d’un flotteur, régulièrement. Ensuite, des mèches permettent à l’eau de remonter jusqu'à chaque plante et régule leur apport en eau tout en conservant le sol bien humide. Cette technologie permet d’économiser 80% d’eau par rapport à l’arrosage d’un potager classique.



Le terreau utilisé par Fresh Square a été élaboré spécifiquement pour cette usage, à la faculté d’agronomie de l’université de Liège. Compatible avec l’agriculture biologique, ce sol a été élaboré de matériaux entièrement naturels. Enrichi en micro-organisme, le terreau délivre des nutriments aux plantes qui correspondent aux phases de leur croissance. Ainsi, cultivé jusqu’à maturité, les légumes et plantes aromatiques sont extrêmement riches. Cependant, elles ne seront pas labellisées AB selon les normes européennes, puisqu’elles n’auront pas poussé dans le sol.

Communauté connectée

Une promesse faite par Fresh Square est de reconnecter l’homme à la nature…littéralement. Une application permet aux jardiniers en herbe de recevoir toutes les informations relatives aux plantes qu’ils cultivent. Elle permet également de partager des recettes de cuisine afin de faire le meilleur usage des plantes cultivées et de connecter les différents adeptes de Fresh Square entre eux.

Il faut entre quatre et six semaines à la plupart des plantes pour arriver à maturité. Quant aux herbes, elles peuvent être récoltées dès la troisième semaine et continueront à pousser pendant six mois. “Si vous avez choisi de remplir votre Fresh Square uniquement de Menthe (12 recharges) vous pourrez concocter jusqu'à 100 mojitos, thé à la menthe ou 25 taboulés libanais”, peut-on lire sur la campagne de crowdfunding. Étant donné qu’une recharge (terreau + graine) coûte entre 2 et 5€ selon la plante, le Fresh Square est rentable. “Si vous choisissez du basilic, alors vous en profiterez pendant 6 mois, entièrement frais et pour 2€ seulement. C'est bien en-dessous du prix des supermarchés Bio, n'est-ce pas?”

Retrouvez leur campagne sur Kickstarter.

Suivez toutes les news de l’innovation sociale sur notre page Facebook

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Une application pour démocratiser la permaculture.

    Une application pour démocratiser la permaculture.

    Depuis les années 70, de plus en plus d'agriculteurs et de (...)
    >
  • Étincelle veut rendre l'innovation accessible aux 15-25 ans de tous milieux sociaux.

    Étincelle veut rendre l'innovation accessible aux 15-25 ans de tous milieux sociaux.

    Auto-censure, manque d’information ou méconnaissance des (...)
    >
  • Il parcourt le monde pour enquêter sur la nature humaine

    Il parcourt le monde pour enquêter sur la nature humaine

    Attablé en terrasse devant une citronnade, le teint (...)
    >
  • Cette moquette qui absorbe l'urine pourrait changer la vie dans les camps de réfugiés.

    Cette moquette qui absorbe l'urine pourrait changer la vie dans les camps de réfugiés.

    Au sol, elle ressemble à une vulgaire dalle en plastique (...)
    >
  • Episode 3: Cloner Uber en inventant des

    Episode 3: Cloner Uber en inventant des "plateformes coopératives"

    Traduction/Adaptation : Philippe Vion-Dury Les défis d'une (...)
    >

TOP 5 contribution

  • L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    Être entrepreneur demande une curiosité permanente, un (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >