Ils mettent les voiles pour un tour du monde zéro déchet

Ils mettent les voiles pour un tour du monde zéro déchet

Quatre Français se lancent dans un défi d'envergure : faire le tour du monde à la voile et sans produire aucun déchet.

Les ressources sur Terre sont comme sur un bateau : très limitées. C’est ce dont s’est rendu compte la navigatrice Ellen MacArthur après son tour du monde à la voile en solitaire. Depuis 2010, la fondation à son nom se bat en faveur d’une économie circulaire, privilégiant la réduction des déchets, le recyclage et l’utilisation d’énergies renouvelables.

Quatre jeunes Bretons suivent aujourd’hui les pas de la célèbre navigatrice britannique. Face aux 4 milliards de tonnes de déchets générés chaque année dans le monde, Brendan Goumon, Igor Cottin, Joaquim Manuel et Robin Chenel ont décidé eux aussi de se jeter à l’eau. Ils partent pour un tour du monde “zéro déchet” avec la ferme intention de “mettre les voiles vers le changement”, comme l’indique le nom de leur association : Sailing For Change.


Un voilier en autonomie énergétique totale 

L’expédition se veut à la fois technique, scientifique et pédagogique. Pendant ses deux années à bord, l’équipage va s’atteler à une étude de la pollution marine, en partenariat avec des organismes scientifiques, associations et ONG. De nouveaux équipements seront également développés avec des entreprises innovantes, et testés lors du voyage.

Les matelots prévoient aussi d’échanger sur leur expérience avec des écoles, des associations de retraités et des personnes en situation de handicap. La sensibilisation est un enjeu central de leur projet. Mis en lumière grâce au marrainage bienveillant de Béa Johnson, pionnière du zéro déchet, les fondateurs de Sailing For Change souhaitent réaliser une quinzaine de reportages vidéos au fil de leurs escales, ainsi qu’une web-série sur la thématique “Comment vivre avec zéro déchet?”.

 


De la Bretagne jusqu’à Haïti, en passant par le Cap-Vert, Madagascar ou encore la Namibie, le quatuor de marins écolos montrera l’exemple en repensant sa manière de consommer. Juchés sur un voilier en autonomie énergétique totale, ils entendent valoriser leurs déchets, réparer et réutiliser au maximum le matériel endommagé, aménager le bateau de façon à conserver les aliments dans des récipients recyclables ou biodégradables, privilégier les
low tech. Départ prévu pour octobre 2016.

 

En savoir plus : http://sailingforchange.com/

Suivez toutes les news de l’innovation sociale sur notre page Facebook

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le Hors-série spécial Freelance 2019 sort le 25 octobre ! Sommaire

    Le Hors-série spécial Freelance 2019 sort le 25 octobre ! Sommaire

    Les freelances sont d'ores et déjà près d'un (...)
    >
  • Science-fiction, philosophie et sciences croisent leurs regards sur les futurs de la santé

    Science-fiction, philosophie et sciences croisent leurs regards sur les futurs de la santé

    “Toujours il y a eu des poètes et des bouffons pour se (...)
    >
  • Un forum pour les plateformes coopératives

    Un forum pour les plateformes coopératives

    S’unir pour proposer une alternative   Uber dans le (...)
    >
  • Nos institutions permettent-elles d'interdire la reconnaissance faciale ?

    Nos institutions permettent-elles d'interdire la reconnaissance faciale ?

    Cet article d'Irénée Régnauld, bloggeur (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Nous voulons des coquelicots": une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • Philippe Bihouix : Start-up nation ? Non, low-tech nation !

    Philippe Bihouix : Start-up nation ? Non, low-tech nation !

    Low-tech : avouons que le terme n’est pas, de prime abord, (...)
    >
  • Hugues Sibille : « L'opposition entre économie et écologie est stérile »

    Hugues Sibille : « L'opposition entre économie et écologie est stérile »

    Le départ de Nicolas Hulot fait couler beaucoup (...)
    >
  • Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    Monnaies locales : 10 leviers pour les développer à grande échelle

    Le succès du film « Demain » a (...)
    >
  • Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    Comment nous pouvons court-circuiter Uber, Deliveroo et Blablacar

    À l’heure où les enjeux de mobilités sont (...)
    >