Crowdfunding : ils créent une éolienne low cost et open source pour Madagascar

Crowdfunding : ils créent une éolienne low cost et open source pour Madagascar

Des ingénieurs suisses ont conçu le premier prototype d'éolienne open source 100% naturelle. Le projet sera testé et développé à Madagascar, où neuf familles sur dix n'ont pas accès à l'électricité.

Concevoir une éolienne open source en bois : c’est le pari qu’ont relevé deux étudiants de l’école polytechnique de Zurich, en Suisse. Afin de développer le tout premier modèle, les ingénieurs ont lancé une campagne de crowdfunding sur Kisskissbankbank.

L’éolienne naturelle sera testée pour la première fois à Madagascar, où neuf familles sur dix n’ont pas accès à l’électricité. Le projet est soutenu par le CEAS (Centre Ecologique Albert Schweitzer), une ONG qui développe des innovations techniques en Afrique avec des paysans, artisans et micro-entrepreneurs.

La collecte permettra le développement du prototype open source, jusqu’à obtenir une éolienne adaptée aux besoins des ménages malgaches situés en zone rurale. Les jeunes ingénieurs pourront ensuite proposer «la première éolienne low cost et low-tech produite 100% à Madagascar» pour 1 500 €, annonce la campagne.


Prochaine étape pour les deux étudiants : concevoir une génératrice de 200 watts et étendre l’énergie verte à un maximum de villages. «La fabrication du modèle pilote à Madagascar nécessitera de trouver les matériaux adéquats, mais aussi d'affiner, avec des artisans locaux, les éléments propres au contexte malgache. L'éolienne devra notamment pouvoir être rétractée durant la saison des ouragans. Ce modèle pilote coûtera évidemment plus cher que la version standardisée que nous allons diffuser ensuite sur toute l'île», expliquent les concepteurs dans la campagne. Rendez-vous sur Kisskissbankbank avant le 21 octobre !

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • À Paris, une moisson de recycleries prévues pour 2017

    À Paris, une moisson de recycleries prévues pour 2017

    Vous vous rappelez de Toy Story 2? Andy il a grandi, et il ne joue (...)
    >
  • Les travailleurs indépendants heureux sont ceux qui ont choisi de l'être

    Les travailleurs indépendants heureux sont ceux qui ont choisi de l'être

    Vendeur sur Etsy, chauffeur pour Uber, adepte du service à (...)
    >
  • 82% des jeunes seraient heureux et souhaiteraient contribuer plus à la société

    82% des jeunes seraient heureux et souhaiteraient contribuer plus à la société

    Le Bonheur. Cet idéal de bien-être, qui a longtemps (...)
    >
  • L'entrepreneuriat social, mal connu mais de mieux en mieux perçu

    L'entrepreneuriat social, mal connu mais de mieux en mieux perçu

    L’entrepreneuriat social se porte bien en France. De plus en (...)
    >
  • Pour atténuer la douleur, l'accouchement sous réalité virtuelle?

    Pour atténuer la douleur, l'accouchement sous réalité virtuelle?

    La semaine dernière au Orange Regional Medical Center à (...)
    >

TOP 5 contribution

  • L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    Être entrepreneur demande une curiosité permanente, un (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >
  • Crise agricole : et si les éleveurs avaient déjà la solution ?

    Crise agricole : et si les éleveurs avaient déjà la solution ?

    Aujourd’hui, en France, les producteurs de lait ne peuvent (...)
    >
  • Transformer son association en entreprise sociale : les 5 questions à se poser

    Transformer son association en entreprise sociale : les 5 questions à se poser

    Depuis 2011, Advise for Change met en relation des jeunes (...)
    >
  • Réconcilier l'économique et le social : la mission des intrapreneurs

    Réconcilier l'économique et le social : la mission des intrapreneurs

    En période de crise, la tentation de chercher un coupable (...)
    >