Crowdfunding : ils créent une éolienne low cost et open source pour Madagascar

Crowdfunding : ils créent une éolienne low cost et open source pour Madagascar

Des ingénieurs suisses ont conçu le premier prototype d'éolienne open source 100% naturelle. Le projet sera testé et développé à Madagascar, où neuf familles sur dix n'ont pas accès à l'électricité.

Concevoir une éolienne open source en bois : c’est le pari qu’ont relevé deux étudiants de l’école polytechnique de Zurich, en Suisse. Afin de développer le tout premier modèle, les ingénieurs ont lancé une campagne de crowdfunding sur Kisskissbankbank.

L’éolienne naturelle sera testée pour la première fois à Madagascar, où neuf familles sur dix n’ont pas accès à l’électricité. Le projet est soutenu par le CEAS (Centre Ecologique Albert Schweitzer), une ONG qui développe des innovations techniques en Afrique avec des paysans, artisans et micro-entrepreneurs.

La collecte permettra le développement du prototype open source, jusqu’à obtenir une éolienne adaptée aux besoins des ménages malgaches situés en zone rurale. Les jeunes ingénieurs pourront ensuite proposer «la première éolienne low cost et low-tech produite 100% à Madagascar» pour 1 500 €, annonce la campagne.


Prochaine étape pour les deux étudiants : concevoir une génératrice de 200 watts et étendre l’énergie verte à un maximum de villages. «La fabrication du modèle pilote à Madagascar nécessitera de trouver les matériaux adéquats, mais aussi d'affiner, avec des artisans locaux, les éléments propres au contexte malgache. L'éolienne devra notamment pouvoir être rétractée durant la saison des ouragans. Ce modèle pilote coûtera évidemment plus cher que la version standardisée que nous allons diffuser ensuite sur toute l'île», expliquent les concepteurs dans la campagne. Rendez-vous sur Kisskissbankbank avant le 21 octobre !

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Isolez votre casserole pour fermer une centrale nucléaire

    Isolez votre casserole pour fermer une centrale nucléaire

    L’histoire commence par une froide matinée de (...)
    >
  • Loin d'être si

    Loin d'être si "écolo", les LED sont un fléau pour la biodiversité

    Une chaude nuit d’été. Vous profitez du ciel (...)
    >
  • Hélène Médigue :

    Hélène Médigue : "Ce ne doit pas être une ségrégation de manger sainement"

    Quel a été le point de départ de On a 20 ans (...)
    >
  • La vie est Belt : des pneus usagés en guise de ceinture

    La vie est Belt : des pneus usagés en guise de ceinture

    Transformer des pneus de vélos usagés en ceintures, (...)
    >
  • CleanCup, la machine qui éradique les gobelets jetables

    CleanCup, la machine qui éradique les gobelets jetables

    C’est au cours de ses études à l’EM Lyon (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • [Tribune]

    [Tribune] "Refonder le pacte démocratique par l'économie sociale et solidaire avec Benoît Hamon"

    Cette élection présidentielle exprime et (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >