Faire pousser des arbres sur la tour Eiffel ou l'art du crowd

Faire pousser des arbres sur la tour Eiffel ou l'art du crowd

À l'occasion de la COP 21, l'artiste Naziha Mestaoui a imaginé un projet collectif grandeur nature : illuminer les façades des plus grands monuments parisiens en y projetant des arbres virtuels, tout en participant à l'effort de reforestation. Nom de code : 1 Heart 1 Tree.

Parce que « l’art est un vecteur idéal pour partager et donner la possibilité à chacun d’entre nous d’agir », selon Naziha Mestaoui, 1 Heart 1 Tree peut tout simplement être définie comme « une œuvre d’art collective ». Numérique, elle repose sur une application mobile pour le moins originale. Pour quelques euros, vous allez pouvoir devenir l’heureux géniteur d’une graine lumineuse, qui va grandir au rythme du battement de votre cœur préalablement enregistré via votre smartphone. La jeune pousse rejoindra alors la forêt virtuelle qui illuminera les monuments emblématiques de la capitale comme la tour Eiffel, accompagné de votre nom ou du mot que vous souhaitez y associer. Une petite prouesse technologique rendue possible par la technique du mapping vidéo. Ce projet artistique, visuel et poétique, s’inscrit dans la dynamique de la Conférence sur le climat de l’ONU, qui aura lieu à Paris en décembre prochain.
 

Virtualité
Chaque arbre lumineux est associé à un double bien vivant, qui sera planté dans l’un des cinq programmes de reforestation répartis sur l’ensemble du globe : Pérou, Thaïlande, Roumanie, Australie, Maroc. Pendant trois ans, vous pourrez suivre son évolution ainsi que celle de la forêt dans laquelle il se trouve. Plus largement, il s’agit de comprendre l’intérêt vital des arbres, dont les services rendus sont multiples. Considérés comme de véritables puits de carbone, une réserve précieuse pour la biodiversité, ils sont aussi source de vie et d’énergie, allant jusqu’à être perçus comme des âmes avec lesquelles il est possible d’échanger. Telle est, par exemple, la conception de certaines communautés d’Amazonie, bien connues de l’artiste. Ainsi, le virtuel s’associe au réel, la technologie à la nature. Une belle manière de lutter contre le changement climatique tout en attirant le regard du grand public et des principaux responsables de la COP 21.


Pour rendre ce projet réalisable et concret, la fondatrice vient de lancer une
campagne de crowdfunding sur la toute nouvelle plateforme de Kickstarter en France.

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Une application pour démocratiser la permaculture.

    Une application pour démocratiser la permaculture.

    Depuis les années 70, de plus en plus d'agriculteurs et de (...)
    >
  • Étincelle veut rendre l'innovation accessible aux 15-25 ans de tous milieux sociaux.

    Étincelle veut rendre l'innovation accessible aux 15-25 ans de tous milieux sociaux.

    Auto-censure, manque d’information ou méconnaissance des (...)
    >
  • Il parcourt le monde pour enquêter sur la nature humaine

    Il parcourt le monde pour enquêter sur la nature humaine

    Attablé en terrasse devant une citronnade, le teint (...)
    >
  • Cette moquette qui absorbe l'urine pourrait changer la vie dans les camps de réfugiés.

    Cette moquette qui absorbe l'urine pourrait changer la vie dans les camps de réfugiés.

    Au sol, elle ressemble à une vulgaire dalle en plastique (...)
    >
  • L'entreprise qui veut démocratiser l'agriculture biologique au Burkina Faso

    L'entreprise qui veut démocratiser l'agriculture biologique au Burkina Faso

    En Afrique de l’Ouest, l’utilisation de pesticides et (...)
    >

TOP 5 contribution

  • L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    L'entrepreneur positif : le nouvel animal du XXIe siècle

    Être entrepreneur demande une curiosité permanente, un (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés." En (...)
    >
  • Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Les intrapreneurs, ces gangsters de l'entreprise

    Des héros ? Oui, car les intrapreneurs mènent des (...)
    >