L'atlas collaboratif des arbres fruitiers en ville

L'atlas collaboratif des arbres fruitiers en ville

Chaque semaine, nous sélectionnons une initiative innovante. Aujourd'hui, partez cueillir des fruits dans votre quartier grâce à FallingFruit, une carte participative et mondiale qui répertorie les arbres fruitiers présents dans les villes.

Aujourd’hui, plus de 500 000 fruits et légumes sont répertoriés sur FallingFruit. Créée par Caleb Phillips, Jeff Wanner et Ethan Welty, trois cueilleurs hyperactifs de l’État du Colorado (États-Unis), cette carte interactive repose sur le crowdsourcing (ou production participative) et permet de géolocaliser les arbres à fruits comestibles situés près de chez vous. Un projet issu du mouvement du freeganisme, un mode de vie anti-gaspillage à la recherche d’une alimentation gratuite. Dans votre quartier, de nombreux arbres offrent en effet des fruits comestibles qui ne sont jamais cueillis : pour en profiter, il suffit juste de connaître leur emplacement.

Partout dans le monde, les internautes peuvent contribuer à FallingFruit. À Paris, dans le quartier de l’Hôtel de ville, vous trouverez par exemple des micocouliers dont les fruits sont comestibles. Dans le centre d’Alfortville, en banlieue parisienne, ce sont les cerisiers que vous pourrez croiser sur votre passage. Si l’Europe, et notamment la France, répertorient des données fruitières assez précises, les États-Unis restent pour l’instant les mieux cartographiés. Détroit, par exemple, regorge de pommiers et de mûriers. En vous connectant à FallingFruit, vous trouverez également la saison à laquelle récolter les fruits et légumes ou encore des commentaires précisant la quantité et la qualité des produits pour chaque arbre ou buisson.

Retrouvez la vidéo en suivant ce lien  

Disponible en open source, la base de données peut être téléchargée en un clic. Autre service rendu par le site : l’inventaire des points de distribution de repas gratuits. Au-delà de la gratuité, la plateforme est une occasion de se « reconnecter avec l’origine naturelle de la nourriture » et d’utiliser « les fruits tels un dénominateur commun pour changer la façon de voir le monde », expliquent les créateurs. Vous avez repéré un arbre fruitier négligé par les piétons dans votre quartier ? Rejoignez la communauté FallingFruit.

En partenariat avec

Sparknews est une entreprise sociale qui source les projets innovants et positifs via sa plateforme vidéo, et les partage grâce à ses opérations éditoriales internationales (L’Impact Journalism Day).  

(Photos © The Amazing Magic Club)

 

 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le tourisme de masse peut-il être « Zéro déchet » ?

    Le tourisme de masse peut-il être « Zéro déchet » ?

    Chaque année, les vacanciers sont plus nombreux sur les (...)
    >
  • Yánis Varoufákis : «Si je deviens un bon politicien, flinguez-moi»

    Yánis Varoufákis : «Si je deviens un bon politicien, flinguez-moi»

    Cet entretien, présenté ici dans sa version longue, (...)
    >
  • À l'Arche, on vient faire de l'artisanat après le boulot

    À l'Arche, on vient faire de l'artisanat après le boulot

    Ce soir, c’est atelier béton. Les participantes (...)
    >
  • Mobile home office : cadre sup' le jour, campeur la nuit

    Mobile home office : cadre sup' le jour, campeur la nuit

    Ils sont managers, chercheurs ou consultants. Ils ont un « vrai (...)
    >
  • Les plateformes, amies ou ennemies du freelance ?

    Les plateformes, amies ou ennemies du freelance ?

    Cet entretien a été initialement publié dans le (...)
    >

TOP 5 contribution

  • [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    [Tribune] Philippe Bihouix : contre l'ouverture de mines de terres rares en France

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Episode 1/5. Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Au programme de l'école du XXIe siècle: cours de créativité, d'empathie et de connaissance de soi.

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >
  • Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    Crème de la Crème : quand les échanges entre générations relancent l'innovation

    [Contenu sponsorisé]La majorité des moments forts et (...)
    >