Les Allemandes peuvent désormais connaître le salaire de leurs collègues masculins

Les Allemandes peuvent désormais connaître le salaire de leurs collègues masculins

Une loi allemande va permettre aux salariées de connaître le salaire de leurs homologues masculins afin de favoriser l?égalité salariale entre hommes et femmes. Mais elle ne sera applicable qu?aux entreprises de plus de 200 personnes.

L’Allemagne avance dans la transparence concernant les inégalités salariales entre femmes et hommes. À partir du 6 janvier, une loi autorisera les salariées outre-Rhin à savoir ce que gagnent leurs homologues masculins. Le pays est l’un des plus mauvais élèves européens dans ce domaine. Les femmes gagnent en moyenne 16,26 euros de l’heure contre 20,71 euros pour les hommes, soit un écart de 21,5%. En Europe, la moyenne s’établit à 16%.

Cependant, cette loi ne s’appliquera qu’aux entreprises de plus de 200 salariés. De plus, elle ne permettra pas de connaître exactement ce que gagne un collègue. Les chiffres donnés aux salariés seront en réalité une moyenne des salaires de six salariés du sexe opposé travaillant au même poste. En d’autres termes, cette loi sera inapplicable si une femme n’a que cinq collègues masculins pour la même mission. Même conséquence si les intitulés ou descriptifs des postes sont très précis et qu’une différence est constatée entre plusieurs salariés. Ce texte fonctionne dans les deux sens car les hommes pourront aussi vérifier ce que gagnent leurs collègues féminins.

 

Égalité obligatoire en Islande


L’idée mettre sur la place publiques les salaires n’est pas neuve. En Norvège, quelques clics permettent de savoir ce qu’à gagné un ami, un voisin ou un membre de sa famille. Le pays a adopté un modèle de transparence total : le fisc norvégien publie chaque année sur son site les salaires, les montants d’imposition de tous les contribuables. Afin d’éviter les abus, chaque Norvégien est averti quand un de ses compatriotes regarde ses informations.

L’Islande est allé encore plus loin que les Allemands dans la démarche d’égalité sans s’en remettre aux citoyens pour faire la police. Depuis le 1er janvier 2025, les entreprises privées de plus de 25 salariés et les services publics sont dans l’obligation de rémunérer de manière égale les femmes et les hommes. Ils doivent d’ailleurs disposer d’un document certifiant l’application de cet équilibre salarial. En cas de non respect de cette loi, les entreprises islandaises recevront une amende. Il s’agit du premier pays au monde à se doter d’une telle loi.

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • AssoConnect, la plateforme qui facilite la gestion des associations

    AssoConnect, la plateforme qui facilite la gestion des associations

    Des factures faites à la main, des chèques (...)
    >
  • Isolez votre casserole pour fermer une centrale nucléaire

    Isolez votre casserole pour fermer une centrale nucléaire

    L’histoire commence par une froide matinée de (...)
    >
  • Hélène Médigue :

    Hélène Médigue : "Ce ne doit pas être une ségrégation de manger sainement"

    Quel a été le point de départ de On a 20 ans (...)
    >
  • La vie est Belt : des pneus usagés en guise de ceinture

    La vie est Belt : des pneus usagés en guise de ceinture

    Transformer des pneus de vélos usagés en ceintures, (...)
    >
  • CleanCup, la machine qui éradique les gobelets jetables

    CleanCup, la machine qui éradique les gobelets jetables

    C’est au cours de ses études à l’EM Lyon (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants engagés.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    Né en 1982, Hugo Horiot est comédien et romancier. (...)
    >
  • Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Refonder le pacte démocratique par l’Economie sociale et (...)
    >
  • Et si on changer certaines matières scolaires?

    Et si on changer certaines matières scolaires?

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >