Mer du nord: une île artificielle pour alimenter six pays européens en électricité

Mer du nord: une île artificielle pour alimenter six pays européens en électricité

Le distributeur d?électricité néerlandais TenneT a dévoilé un plan afin de construire le plus grand parc éolien offshore en mer du Nord. Il pourrait alimenter six pays européens.

Les Pays-Bas ou le Royaume-Uni seront-ils bientôt alimentés par un immense parc éolien en pleine mer du Nord? C’est le projet que souhaite réaliser TenneT. Le distributeur d’électricité néerlandais ambitionne de construire une île artificielle à 125 kilomètres au large des côtes britanniques du Yorkshire capable de soutenir un parc éolien de 6.000 kilomètres carrés, près de huit fois la superficie de New York. Il deviendrait le plus grand centre de production d’électricité offshore au monde avec une capacité de 30GW.

Pourquoi ce site? L’île serait située dans une zone nommée Dogger Bank, dont la profondeur maximale est de 36 mètres et serait exposée à des vents puissants. Des fonds marins qui permettraient d’implanter facilement des éoliennes mais aussi de faire sortir de terre cette île artificielle. Dogger Bank se trouve au carrefour de six pays qui bénéficieraient de l’électricité produite par le parc éolien: les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark et la Norvège.



Les équipements installés sur l’île artificielle transformeraient le courant alternatif produit par les éoliennes en courant continu pour l’envoyer par un câble relié aux différents pays desservis. En effet, le courant alternatif cause de grandes pertes d’énergie sur des transports de longue distance, ce qui serait le cas dans le cadre de ce projet. Les centrales locales retransformeront ensuite l’électricité en courant alternatif afin de la distribuer dans les foyers.


 


 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Destination finale : après la Chine, où finiront nos déchets ?

    Destination finale : après la Chine, où finiront nos déchets ?

    Cet article a été initialement publié dans le (...)
    >
  • Alain Damasio :

    Alain Damasio : "La créativité va de pair avec des systèmes révolutionnaires, avec l?anarchie, le communisme"

    Alain Damasio se pointe à l’Arche de (...)
    >
  • Brigitte Gothière, L214 : ?Il faut refaire le lien entre la viande et les animaux?

    Brigitte Gothière, L214 : ?Il faut refaire le lien entre la viande et les animaux?

    Comment est née l’association ?Comme tous les (...)
    >
  • Un temple de l?économie circulaire va ouvrir ses portes à Paris en 2019

    Un temple de l?économie circulaire va ouvrir ses portes à Paris en 2019

    « C’est un bâtiment-manifeste : on veut montrer (...)
    >
  • Emballages comestibles et compostables : pourront-ils vraiment remplacer le plastique ?

    Emballages comestibles et compostables : pourront-ils vraiment remplacer le plastique ?

    Régulièrement, une start-up annonce avoir mis au (...)
    >

TOP 5 contribution

  • Transition énergétique frugale

    Transition énergétique frugale

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants engagés.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Refonder le pacte démocratique par l’Economie sociale et (...)
    >
  • Et si on changer certaines matières scolaires?

    Et si on changer certaines matières scolaires?

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >