Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

Lou et Mathilde voulaient importer en France les food market, réunions culinaires et populaires de rue en vogue en Afrique du Sud. Un an après la dernière Social Cup [dont Socialter est partenaire, ndlr], les deux comparses comptent déjà dans leurs rangs sept chef amateurs du Maghreb et du Moyen-Orient.

Les food market sont les seuls endroits où les gens de toutes les cultures se rencontrent. On y allait tous les week-ends”. On, c’est Lou et Mathilde, deux étudiantes en Master à Sciences Po en échange universitaire au Cap, en Afrique du Sud. Pendant un an, de juillet 2015 à juillet 2016, elles visitent ces lieux de vie locaux. Des plats cuisinés du monde entier sont préparés et consommés sur place tandis les chalands peuvent aussi faire un tour au vide-grenier ou s’arrêter quelques minutes pour écouter un concert.

En parallèle, elles vivent de loin les attentats de novembre 2015, “un moment assez difficile”. Leur découverte des food market résonne avec l’actualité hexagonale. “Nous nous sommes rendues compte que ce concept, qui fonctionne bien dans l’Afrique du Sud post-Apartheid, pouvait marcher en France en permettant aux communautés de se rencontrer”, explique Lou. À leur retour, elles décident de lancer un projet: le Baba.


 

“Nous n’avions pas un centime”

 


 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

    Le Baba : deux Françaises, sept chefs immigrés et un resto de rue

    “Les food market sont les seuls endroits où les gens (...)
    >
  • Titre

    Titre

    Désinvestissement des énergies fossiles, (...)
    >
  • TEDx se met au participatif pour débattre de l?égalité entre hommes et femmes

    TEDx se met au participatif pour débattre de l?égalité entre hommes et femmes

    Comment faire évoluer le célèbre format (...)
    >
  • Des étudiants explorant la technologie pour le bien commun

    Des étudiants explorant la technologie pour le bien commun

    La définition du Tech for Good selon Augustin Courtier, (...)
    >
  • Déchets électroniques : nouveau record mondial pour l?année passée

    Déchets électroniques : nouveau record mondial pour l?année passée

    Plus de 44 millions de tonnes: c’est le poids record de (...)
    >

TOP 5 contribution

  • "Pourquoi j'ai choisi de vivre zéro déchet." Aline, 22 ans, adepte de micro-écologie.

    Dans nos sociétés hygiénistes, les (...)
    >
  • "Faire du profit pour faire du profit ne nous séduit plus!" Le cri de 500 étudiants engagés.

    Parmi notre génération d’étudiants, (...)
    >
  • Autisme: une école pour tous, vite !

    Autisme: une école pour tous, vite !

    Né en 1982, Hugo Horiot est comédien et romancier. (...)
    >
  • Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Tribune. 50 entrepreneurs sociaux appellent à refonder le pacte démocratique par l'ESS.

    Refonder le pacte démocratique par l’Economie sociale et (...)
    >
  • Et si on changer certaines matières scolaires?

    Et si on changer certaines matières scolaires?

    Créativité, connaissance de soi, (...)
    >