La finance solidaire progresse encore en 2016

La finance solidaire progresse encore en 2016

Le dernier baromètre de la finance solidaire réalisée par Finansol et le journal La Croix révèle les nouveaux records de la finance solidaire.

L’an dernier, les investissements solidaires ont contribué à reloger 5 550 personnes, créer et consolider 49 000 emplois, et approvisionner en électricité renouvelable plus de 20 000 foyers. La liste ne s’arrête pas là. Ces investissements ont permis 5,03 millions d’euros de dons à des associations et plus de 283 millions d’euros versés pour soutenir des projets d’intérêt général.

Ces chiffres ne tombent pas de nul part. Depuis 15 ans, l’association Finansol observe une progression de l’encours d’environ 27% en moyenne chaque année! L’écosystème de la finance solidaire commence avec l’épargnant qui choisit de placer son argent dans une banque sociale, comme la Nef ou le Crédit coopératif en France. Ces banques investissent ensuite dans des domaines d’utilité publique comme l’agriculture biologique ou l’énergie solaire par exemple. Enfin, au bout de la chaîne, une entreprise de l'économie sociale et solidaire (ESS) obtient un prêt dans ces banques et peut mener à bien son activité au service de l’intérêt général.

2016 n’a pas fait exception. Finansol fait état de 196 000 nouvelles souscriptions à un placements solidaire. C’est une progression de plus de 10% par rapport à 2015. Aujourd’hui, ils sont plus de 2 millions d’épargnants solidaires, via leur banque, une mutuelle d’assurance, une entreprise solidaire ou leur propre business. L’épargne salariale est d’ailleurs le moteur de cette progression.

Ce bilan annuel, certes enthousiasmant, est aussi l’occasion de lancer un appel à l’Etat. L’association Finansol souhaiterait que les pouvoirs publics encourage la finance solidaire dans des domaines comme celui de l’assurance-vie. “L’offre solidaire dans cette gamme de produits est quasi-inexistante”, déplore Finansol, alors que l’assurance-vie s’impose comme le produit préféré des français pour 43% d’entre eux, selon une étude signée LinXea et Odoxa de novembre 2016.

 

 

 

Abonnez vous !
Où trouver SOCIALTER en kiosque ?

TOP 5 stories

  • Revenu de base : la nouvelle coqueluche de la récupération politique ?

    Revenu de base : la nouvelle coqueluche de la récupération politique ?

    L’instauration d’un revenu de base a été (...)
    >
  • Quelque chose ne tourne pas rond chez les hydroliennes

    Quelque chose ne tourne pas rond chez les hydroliennes

    Produire de l’énergie avec les courants et les (...)
    >
  • Fin de la pêche électrique : comment renouer avec un modèle durable ?

    Fin de la pêche électrique : comment renouer avec un modèle durable ?

    En 1376, seulement six ans après son apparition, les (...)
    >
  • Québec : une ancienne zone industrielle devenue

    Québec : une ancienne zone industrielle devenue "fabrique d'autonomie collective"

    Projection du court-métrage Quartier gentrifié, (...)
    >

TOP 5 contribution

  • Transition énergétique frugale

    Transition énergétique frugale

    Nous pensions entrer dans une ère heureuse de (...)
    >
  • "Nous voulons des coquelicots" : une pétition contre les pesticides

    NOUS VOULONS DES COQUELICOTS Appel des 100 pour l’interdiction (...)
    >
  • Encore quelques défis à relever pour généraliser la vente en vrac

    Encore quelques défis à relever pour généraliser la vente en vrac

    La France est aujourd’hui le pays le plus (...)
    >
  • Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Et si comme la Pop culture, l'économie sociale et solidaire devenait mainstream?

    Un peu de fraîcheur en guise de "starter" : qu'est-ce que la (...)
    >
  • French Impact : ?faisons tomber les barrières de l?Économie Sociale et Solidaire?

    French Impact : ?faisons tomber les barrières de l?Économie Sociale et Solidaire?

    Un milliard d’euros mobilisé en faveur de (...)
    >